En cours de chargement...
Le pleind'économies

Comment faire des économies d’énergie ?

Faire des économies d'énergie

Comment faire des économies d’énergie ? En voilà une bonne question ! Dans cet article, nous nous intéresserons aux postes les plus consommateurs et révélerons des astuces simples à mettre en œuvre afin de limiter nos dépenses énergétiques.

Pourquoi réaliser des économies d’énergie ?

Tout simplement parce que ça fait du bien à la planète d’une part et à notre compte bancaire d’autre part ! En ayant une consommation énergétique plus raisonnée et plus intelligente, les appareils gagneront en longévité, les ressources fossiles qui constituent près de 80% de notre source d’énergie seront utilisées plus durablement, les émissions de gazs nocifs causées par l’activité humaine seront moins nombreuses, les dérèglements climatiques seront moins destructeurs… Bref tout un cercle vertueux qui fait la part belle au consommer juste pour vivre mieux.

Les postes les plus consommateurs d’énergie

À ce sujet, le Service de la Donnée et des Études Statistiques (SDES) nous communique des chiffres intéressants sur les secteurs les plus gourmands en énergie, mais aussi le type d’énergie utilisé. Ces chiffres sont arrêtés au 31 mai 2018.

Quelle est l’énergie la plus utilisée ?

énergie primaire tout secteur confondu

Si nous jetons un œil sur la répartition de l’énergie primaire quel que soit le secteur d’activité (industrie, tertiaire, résidentiel…), nous nous rendons vite compte que le nucléaire a une place prépondérante. L’énergie primaire tous secteurs confondus en France métropolitaine en 2017 est répartie comme suit :

  • 40,2 % de l’énergie est issue de la production nucléaire
  • 29 % provient du pétrole
  • 15,8 % du gaz
  • 10,6 % est issue des énergies renouvelables : 4,4% de la biomasse solide (principalement bois), hydraulique (hors pompage) à 1,7%, biocarburants à 1,3%, pompes à chaleur à 0,9%, éolien à 0,8%
  • 3,8% du charbon
  • 0,7% de déchets non renouvelables

Quel secteur consomme le plus ?

En première position, sans grande surprise : le transport. En seconde position très près derrière, plus étonnant cette fois : le résidentiel. La donnée est exprimée en Mtep (Million de Tonne équivalent Pétrole), qui correspond au pouvoir calorifique d’une tonne de pétrole.

Ces statistiques nous indiquent donc que pour limiter les dépenses énergétiques et avoir un impact fort sur l’environnement, l’effort devra principalement se porter sur le transport et la consommation énergétique des ménages.

Consommation énergétique par secteur en 2016

La consommation de l’énergie finale par secteur en 2016 se répartit comme suit :

  • Transport : 43,8 Mtep
  • Résidentiel : 41,8 Mtep
  • Industrie : 26 Mtep
  • Tertiaire : 24 Mtep
  • Agriculture : 4,5 Mtep

On retrouve quelque peu cette tendance dans le résidentiel, qui est tout de même le second secteur le plus énergivore.

La consommation énergétique dans le résidentiel

En 2016, l’électricité est la première forme d’énergie utilisée par les ménages avec une part de 33%. Le suit de près le gaz naturel à hauteur de 29% puis les énergies renouvelables (22%). Les produits pétroliers à 14%. Les réseaux de chaleur urbains représentent 3% de l’énergie. De manière globale, depuis les années 2000, les chiffres portent la tendance à l’augmentation des parts de l’électricité et des EnR.

dépenses énergétiques dans le résidentiel

La balle est clairement dans le camp de chaque ménage. Petits et grands peuvent mettre en place des actions très simples et peu coûteuses pour réduire leur dépense énergétique et faire des économies tout en préservant la planète.

Bonnes pratiques pour faire des économies d’énergie dans la maison

La réduction de son empreinte carbone prend naissance dans la conscience de son mode de consommation.

Faire des économies d’énergie en se chauffant plus intelligemment

Et les marques spécialistes du chauffage l’ont bien compris. Radiateurs connectés, vannes thermostatiques, radiateur à détection d’absence ou de fenêtres ouvertes… Les appareils de chauffe électriques s’adaptent au rythme de vie des occupants et sont faciles à programmer à distance via un smartphone. L’ADEME préconise de chauffer les pièces de vie à 19° en journée, 21° pour la salle de bains. Quant aux chambres, la nuit, une température de 17° sera amplement suffisante. Objectif :  baisser d’1° la température globale de son logement pour réduire notre facture de chauffage de 7% !

NF***

1° de moins dans une pièce = Réduction de 7% sur la facture

Faire des économies d’énergie en investissant dans des appareils électroménagers peu consommateurs

Le choix de vos équipements audiovisuels ou électroménagers est importante. Comment sélectionner ces appareils ? Comment les entretenir ?

Réfrigérateur

Les spécificités de l’électroménager froid

Selon l’ADEME, les appareils électroménagers en froid peuvent consommer de 200 kWh/an pour un réfrigérateur seul à 390 kWh/an pour un combiné réfrigérateur/congélateur. Afin de préserver leurs performances et limiter les dépenses sur ce poste, quelques règles d’entretien doivent être respectées :

  • L’emplacement : éloigner l’appareil de toute source de chaleur et laisser un espace de 10 cm derrière et au dessus du réfrigérateur
  • L’entretien : nettoyer la grille arrière de toute poussière, dégivrer le congélateur dès lors que la couche de glace dépasse 3 mm
  • Le réglage : régler la température entre 4 et 5°C pour le réfrigérateur et -18°C pour le congélateur
  • L’usage : couvrir les aliments et les laisser refroidir avant de les conserver dans le réfrigérateur

Les spécificités des lave-linge, machine à laver et sèche-linge

Toujours dans l’idée de consommer au plus près de son besoin réel, le choix d’un lave-vaisselle ou d’une machine à laver dépendra du nombre de personnes dans votre foyer.
4 grandes règles à retenir donc :

machine à laver hublot
  • Choisir un appareil adapté à votre besoin. Question de bon sens, acheter une machine à laver de 10kg ne serait pas du tout justifié si vous êtes deux par exemple.
  • Opter pour un lavage à basse température permet de consommer 3 fois moins d’énergie qu’un lavage à 90°.
  • Économiser l’eau et l’énergie de l’électroménager avec le programme « ECO » présent sur tous les appareils les plus récents.
  • Entretenir les appareils pour préserver les performances des électroménagers : qualité de l’eau, tuyauterie, vidange…

La veille, la fuite énergétique cachée

En effet, tout appareil électrique peut rester en veille et consomme de l’énergie, même éteint. Selon l’ADEME, un foyer comporte 15 à 50 équipements en veille qui consommeraient près de 50W pour un coût de 80€/an. Agir sur cette dépense énergétique peut alors réduire une facture d’électricité de 10% ! Pour exemple, une box wifi, connectée 24h/24h a une consommation totale allant de 150 à 300 kWh sur 1 an, selon 60 millions de consommateurs.
appareil en veille consommation

Une directive européenne applicable depuis janvier 2017 donne un cadre à la puissance en veille des appareils électriques : 3W pour les appareils connectés (box…) et 0,5W pour le reste des appareils électriques.

Parmi les bonnes pratiques pour éviter cette surconsommation totalement inutile :

Il est recommandé de débrancher totalement les appareils TV, hifi ou informatiques. Une multiprise avec interrupteur vous permettra de couper le courant pour tous les appareils qui y sont branchés. Une conseil afin de préserver ces appareils des coupures brutales ou surtensions : commencer à éteindre les équipements un par un avant d’éteindre la multiprise. Pour les rallumer, procéder à l’inverse en allumant d’abord la multiprise puis chacun des appareils. Autre outil efficace limitant les dépenses énergétiques sur ce poste : le coupe-veille.

Autre action : les équipements bénéficiant du label Energy Star – label adopté par la commission européenne – ont une consommation énergétique moindre que ce soit en fonctionnement ou en veille. Sont concernés : les ordinateurs, les appareils électroménagers, les consoles de jeux vidéos etc…
Label Energy star

Enfin l’étiquette énergétique peut également vous indiquer quelques éléments concernant la consommation de l’appareil.

L’étiquette énergétique, un sacré atout

classe énergétique des appareils
Classe énergétique des principaux appareils ménagers – source ADEME

Obligatoire pour tout appareil électroménager, l’étiquette énergétique fournit une information précieuse sur la consommation. Un produit avec une classe A+++ sera considéré comme ultra performant et très peu énergivore : 20 à 50% d’énergie de moins que les références classées A+.

Afin de faciliter la lecture de ce classement, une réforme de l’étiquette énergie européenne est prévue en mars 2021, notant les appareils de A à G.

Réduire les dépenses énergétiques en gérant mieux l’éclairage

Pour l’éclairage, l’usage des ampoules basse consommation est une excellente initiative permettant de réduire la facture de près de 30%. L’étiquette énergétique peut vous aider à faire votre choix.

Un usage raisonné de l’éclairage peut également être bénéfique : des détecteurs de présence ou de mouvement sont les bienvenus dans les espaces où l’on est susceptible d’oublier d’éteindre la lumière parce que l’interrupteur est trop loin ou parce qu’il y a un fort passage et qu’on pense toujours que l’autre va éteindre.

WWF propose même aux citoyens du monde de se mobiliser pour la planète en éteignant les lumières pendant 1h. Pour la symbolique, de Paris à Sydney, en passant par New York, des milliers de monuments emblématiques restent dans le noir. Prochaine date : le 24 mars 2020.

Revivez le Earth Hour, live du 30/03/2019 à Paris – La Tour Eiffel dans le noir

Bien isoler son logement pour économiser

En plus des 7 bonnes pratiques simples à mettre en œuvre, pour limiter les fuites énergétiques, l’isolation du logement est une étape indispensable pour faire des économies. Le gouvernement encourage les démarches des particuliers et professionnels en proposant une prime énergie sous certaines conditions : le coup de pouce isolation.

À savoir : les zones à forte déperdition thermique sont au nombre de trois :

  • La toiture
  • Les fenêtres
  • Les murs

Le saviez-vous ?

30% des déperditions énergétiques se font par le toit.

Les solutions à mettre en œuvre sont plus coûteuses mais l’investissement en vaut la peine. Mettre en place des fenêtres à double ou triple vitrage, utiliser des isolants naturels : chanvre, paille…, isoler son logement par l’extérieur… autant d’actions qui peuvent réduire considérablement votre facture énergétique.

L’eau, c’est la vie

Avec une eau moins calcaire, les appareils restent performants plus longtemps et consomment donc moins d’électricité. Les installations sont pérennes, on évite des fuites cachées causées par des tuyauteries altérées par le calcaire… Bref, la qualité de l’eau détermine la longévité de votre installation. Ainsi, utiliser des adoucisseurs en amont de votre arrivée générale vous offrira une eau à la fois meilleure en goût, meilleure pour la peau, meilleure pour votre installation de plomberie et vos appareils électroménagers, chauffe-eaux ou chauffages hydrauliques.
Adoucisseur d'eau

Attention toutefois à changer régulièrement les filtres (1 fois/an) pour toujours profiter d’une eau potable et saine.

Le gestionnaire d’énergie, tête pensante de l’économie

Un gestionnaire d’énergie vous permet de centraliser toutes les informations relatives à votre consommation énergétique et à administrer vos appareils afin de les utiliser au bon moment et à bon escient.

Commande centralisée
Le gestionnaire d’énergie peut être paramétré sur le tableau électrique. Il existe également des centrales de commandes tactiles ou non vous permettant de gérer vos appareils via une seule interface. Enfin, l’avènement des appareils connectés vous permet même aujourd’hui de contrôler votre maison à distance via votre smartphone ! En quelques clics, les volets se ferment, l’éclairage s’éteint, le chauffage passe au hors gel, la télé se met en veille…

Autant d’innovations qui facilitent le quotidien, vous aident à faire des économies et vous permettent de faire votre part de colibri.

Les aides de l’état pour faire des économies d’énergie

Il existe plusieurs dispositifs soutenus par l’état qui permettent à chaque ménage d’avoir une meilleure gestion de l’énergie.

Les modes d’application du dispositif des certificats d’économies d’énergie sont décrits dans l’arrêté du 29 décembre 2014.
Certificat d'économie d'énergie
Le coup de pouce chauffage. Les ménages pourront bénéficier, en fonction de leurs revenus et sous condition d’éligibilité, d’une prime exceptionnelle pour financer le remplacement des appareils de chauffage non performants.

Le coup de pouce isolation. Afin d’isoler les combles, la toiture, le plancher bas, chaque ménage menant à bien ces travaux avec un artisan RGE pourra prétendre à une prime de 20 à 30 € /m² selon la nature des travaux et les ressources du foyer.

L’éco-prêt à Taux Zéro. Il permet de financer les travaux de rénovation énergétique, que ce soit pour l’isolation, l’installation d’équipements de chauffage ou de production d’eau chaude sanitaire.

Le CITE (Crédit d’Impôt pour la Transition Énergétique). Les dépenses liées à l’isolation d’un logement, ou l’installation de chauffage peuvent en partie être financées sous conditions.

Devant toutes les offres énergétiques existantes sur le marché, certains comparateurs d’énergie vous permettent de faire un tri et vous facilite le choix de votre prochain fournisseur d’énergie.

Partagez :)
4 comments
  1. CristieG

    L’énergie est importante dans une demeure et c’est vrai qu’il faut aussi savoir limiter les dépenses. Du coup, merci pour cet article. C’est très élaboré et j’ai pu avoir une idée de la marche à suivre pour réduire les coûts énergétiques.

  2. Chourfi Rachid

    Je suis marié et quatre enfants et ouvrier à 1200€ par moi et femme travailler pas je voulais savoir ci j’ Le droit à un remplacer une chaudière

  3. Caorline

    Il existe des solutions professionnelles pour réaliser des économies d’énergie : des capteurs radio dédiés à l’efficacité énergétique du bâtiment. Notre marque enless propose ce genre de produits.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *