OK

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus

  • Poste à souder
  • Baguettes, électrodes et fils pour soudage
  • Torches pour soudure
  • Outils et accessoires de soudage
  • EPI pour travaux de soudure
  • Soudage MMA
  • Soudage MIG/MAG
  • Soudage TIG

  • Voir les autres sous catégories

Affinez votre recherche

Derniers articles

Tous les articles

Soudage - Baguettes, électrodes et fils pour soudage 

Aucun produit dans cette catégorie.

Electrodes enrobées pour soudage MMA, électrodes tungstène pour soudage TIG, bobine de fil à souder pour soudure MIG, baguettes à souder : à chacun son poste à souder, à chacun ses électrodes et ses métaux d'apport. Disponibles en baguettes pour les unes, en bobines pour les autres, vous trouverez sur le site domomat une large gamme d'électrodes de soudure, de fils à souder et de baguettes à souder de nature, diamètre et longueurs différentes, pour pratiquer la soudure dans les règles de l'art.  

Electrodes enrobées pour soudage MMA 

Dans le procédé de soudage MMA, c'est la fonte simultanée de la pièce à souder et d'une électrode fusible (métal d’apport) qui crée le bain de fusion. La fonte de l'enrobage permet quant à elle de protéger l'arc, l'électrode et le bain de fusion, en dégageant des gaz et scories.

Concernant les électrodes enrobées, on distingue trois catégories d'électrodes de soudure : 
. les électrodes rutiles : enrobage en oxyde de titane, en alliage ferreux et en silicate .Ce sont les électrode enrobées les plus couramment utilisées. 
. les électrodes basiques : enrobage en carbonate de calcium et en alliage, permettant d'abaisser la température de fusion
. les électrodes cellulosiques : enrobage de cellulose et de matières organiques, pour assurer une abondance de gaz et optimiser la pénétration.
 
Bon à savoir : sur un poste à souder MMA, c’est l’électrode choisie qui détermine le choix de la polarité.
Avec une électrode dite rutile, la polarité est directe : électrode au -, masse au + 
Pour une électrode basique, la polarité est inversée : électrode au + et la masse au - 

Electrodes tungstène pour le soudage TIG

Dans le procédé de soudage TIG, c'est la création d'un arc électrique entre une électrode réfractaire non fusible (le tungstène) et la pièce à souder qui permet de réaliser la soudure. Selon les métaux à souder, on utilise ou pas un métal d'apport.

Cinq grandes catégories d’électrodes Tungstène co-habitent. Le choix de l'une ou de l'autre est conditionné à la fois par :
. la soudure à réaliser
. le courant de soudage
Des codes couleur permettent de différencier et d'identifier facilement le type d'électrode.
 
.les électrodes Tungstène pur WP sont destinées au soudage de l'aluminium et des alliages légers. A embout vert, elles s'utilisent avec un courant alternatif.
. Egalement utilisables, pour l'aluminium et les alliages légers, les électrodes Tungstène + Zircon WZ . A bout brun ou blanc, elles s'utilisent sous courant alternatif. 
. les électrodes Tungstène Lanthane WL 10/WL15/WL20 conviennent pour la soudure de tous les métaux, purs ou alliages. A embout noir, or ou bleu, elles s'utilisent sous courant continu ou alternatif et sont préconisées pour les courants faibles.
. les électrodes Tungstène au Cérium WC 20 sont principalement utilisées pour le soudage des aciers et de l'inox. A embout gris, elles s'utilisent sous courant continu ou alternatif. elles sont préconisées pour les courants faibles.
. les électrodes Tungstène + terres rares E3 ou WR2 sont utilisées pour le soudage de l'acier, cuivre, laiton et l'inox, dans des ampérages faibles ou moyens. A embout violet ou turquoise, elles s'utilisent sous courant continu ou alternatif.
 
A noter qu'il existe également les électrodes Tungstène Thorié WT. Utilisables pour souder les aciers et inox, ces électrodes à embout rouge contiennent du Thorium, composant radioactif. Leur utilisation est réservée aux soudeurs bénéficiant d'une autorisation de l'Office central de la Santé Publique.
 
 
Autres paramètres à prendre en compte :
. l'angle d’affûtage de l'électrode, qui permet de réaliser des soudures d'autant plus larges et fortement pénétrées que son angle d'affûtage est faible ; et inversement. On conseille de commencer avec un angle d’affûtage de 45°, à adapter selon ses besoins. 
. la longueur de sortie de l'électrode tungstène. Pour que la protection gazeuse soit efficace, la distance idéale entre la buse et l'électrode est de 2 à 3 fois le diamètre de l'électrode. 

Fils à souder MIG-MAG

Dans le procédé de soudage MIG, c'est lun fil à souder acier, alimenté en continu via un dévidoir, qui fait à la fois office d'électrode fusible et de métal d'apport.

Outre leur composition, avec différentes nuances d’acier proposées : acier carbone, acier allié, acier inoxydable, aluminium et acier de rechargement, les fils se distinguent aussi par leur conception:
. le fil nu ou massif nécessite l'apport d'un gaz pour sa fusion ;
. le fil fourré permet de souder sans gaz même à l'extérieur, grâce à un flux de protection du bain de fusion, constitué d'une poudre rutile ou basique.
 
Ces fils MIG - MAG sont disponibles en bobines. Les bobines sont généralement de taille correspondant aux capacités des dévidoirs des postes à souder. 
 

Baguettes à souder

Utilisée en complément de l'électrode Tungstène non fusible, la baguette à souder (ou baguette d'apport) permet d'apporter le métal nécessaire pour remplir le joint et lier les deux pièces à souder. Elle est indispensable pour souder des pièces épaisses.

Le choix des baguettes à souder est dicté par la nature des pièces à souder. Baguettes à souder pour l'aluminium et alliages d'aluminium, pour le cuivre et alliages de cuivre, pour l'acier inoxydable ou pour les alliages au magnésium ) à vous de choisir le métal d'apport recommandé pour chaque matière. Le diamètre de la baguette sera quant à lui proportionnel à l'épaisseur des pièces à souder et du cordon à réaliser.