OK

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus

  • Coffrets de chantiers
  • Coffrets pré-cablés
  • Coffrets vides
  • Disjoncteurs
  • Disjoncteurs différentiels
  • Interrupteurs différentiels
  • Autres appareillages modulaires
  • Accessoires câblage coffret

  • Voir les autres sous catégories

Tableaux électriques - Disjoncteurs différentiels 

Aucun produit dans cette catégorie.

Le disjoncteur différentiel est un élément du tableau électrique, qui permet de contrôler l’ensemble du circuit électrique d’un bâtiment. Ce disjoncteur à fonctionnement différentiel déclenche une coupure de l’électricité dès lors qu’il détecte une anomalie, comme une surchauffe ou un court-circuit, qui pourrait engendrer un incendie. Cet interrupteur particulièrement performant peut également détecter une fuite de courant dans votre installation électrique, en cas de défaut d’isolation d’une prise de courant ou d’un défaut de la domotique. C’est ce qui le distingue des disjoncteurs classiques, ou thermo-magnétiques. Un disjoncteur différentiel est donc un élément important du coffret de communication pour garantir la sécurité d’une maison ou d’un appartement et des personnes qui y vivent. En vous proposant des disjoncteurs différentiels Legrand, Hager ou Schneider, Domomat vous permet de comparer les différentes offres et leur prix en un coup d'oeil.

par page
73 produits
73 produits

Pourquoi différentiel ?

Le courant électrique modulaire de l’installation concernée par le disjoncteur passe par les deux pôles de celui-ci : la phase et le neutre. S’il existe une différence d’intensité entre ces deux pôles phase neutre, alors le disjoncteur disjoncte, c’est à dire que le courant est automatiquement coupé. Lorsqu’une fuite de courant différentielle ou une surcharge survient, l’intensité de courant n’est pas la même au pôle phase et au pôle neutre : il empêche l’un et l’autre pôle de la borne de continuer à diffuser du courant. 

Afin de connaître le niveau maximal de courant pour la dérivation qui est admis par le disjoncteur lors d’une fuite de courant, il existe ce que l'on appelle le seuil de sensibilité, indiqué comme suit : disjoncteur différentiel 30 mA, 40 mA ou autres... Le bouton poussoir de test de Schneider Electric permet alors de vérifier la bonne marche de ce disjoncteur.

Les classes de disjoncteurs différentiels

Il existe trois types ou classes de disjoncteurs, selon la répartition des installations électriques et les appareils présents dans la salle ou le bâtiment électrisé.

  • La classe AC permet de protéger tous les types d’installation : le circuit d'éclairage, le circuit de prises, les chauffe-eau... Cependant cette classe n'est pas adaptée aux circuits comportant un lave-linge ou des plaques à induction
  • La classe A permet de protéger les installations spéciales comme le lave-linge ou les plaques à induction, en plus de celles de la classe AC
  • La classe HPI détient en plus un dispositif qui permet de détecter les déclenchements intempestifs et permet au courant d’être assuré de manière continue en basse tension. Il est souvent utilisé dans des bâtiments nécessitant des installations comme des réfrigérateurs, des systèmes de congélation, des ensembles informatiques ou des installations médicales.

Le disjoncteur différentiel possède un avantage important sur les disjoncteurs classiques : il permet de détecter les courants résiduels, c’est-à-dire les courants échappés lors d’une fuite, lorsque le circuit est mal isolé. Il permet ainsi de protéger aussi bien les équipements électriques que les personnes.  Les installations rénovées récemment sont soumises à la norme NF C 15-100, qui impose le nombre minimal de branchements, appareillage et câblage par pièce, et permet aux installations électriques d’être au maximum de leur sécurité. Selon cette norme, les installations doivent également pouvoir être sectionnées et comporter une gaine technique logement, c’est-à-dire que les disjoncteurs doivent pouvoir détecter des courants résiduels et ne pas les laisser passer pour le raccordement.

Les prix des disjoncteurs différentiels

Le prix des disjoncteurs différentiels varie selon le modèle et la puissance employés. Il faut compter en moyenne quarante à une centaine d’euros par disjoncteur différentiel. Ces derniers nécessitent un investissement initial plus important que les disjoncteurs thermo-magnétiques, car ils sont plus performants et garantissent une plus grande sécurité aux installations électriques. Que ce soit chez Schneider, Legrand ou Hager, Domomat a sélectionné pour vous les disjoncteurs différentiel à un excellent rapport qualité/prix.